rsz_amifor-logo_2
AMIFOR : Une assurance incendie
pour ma forêt
AMIFOR : Une assurance incendie pour ma forêt

Incendie de forêts…
cela n’arrive pas qu’aux autres !

Incendie de forêts…
cela n’arrive pas qu’aux autres !

Tous types de forêts

Tous les types de peuplements et quel que soit leur âge sont assurables (peuplements résineux : vous devez assurer au minimum tous les peuplements de moins de 35 ans)

Tarification simple

La cotisation (prime) est identique, quel que soit l’essence, l’âge ou la structure du peuplement : 3,54 € / ha, avec un minimum de 30 € par dossier

Propriétaires publics

Les communes et autres propriétaires publics ne sont pas soumis à la taxe sur les assurances, leur cotisation est donc réduite à 3,29 €/ha.

Development of forest fire. Flame is starting damage of trunk
AMIFOR

Une assurance incendie pour ma forêt

AMIFOR est une compagnie d’assurance indépendante, créée sous forme de Mutuelle réassurée auprès de « QBE Re », elle couvre les propriétaires forestiers publics et privés par rapport aux dégâts causés par l’incendie de leurs forêts.

Procédure simple et rapide...

Déclarer un sinistre

Déclarez votre sinistre dans les délais les plus brefs.

N’hésitez pas à joindre des photos, une copie du rapport des pompiers (si ils sont intervenus), les factures des frais liés au sinistre, et/ou tous documents qui nous aideront à vous dédommager au mieux.

Ecrire à AMIFOR

Boulevard Bischoffsheim 1-8, Boîte 3, 1000 Bruxelles
En mentionnant votre nom, vos coordonnées (adresse, mail, téléphone), la localisation, la superficie approximative du sinistre, et si possible les causes.

Utiliser la déclaration en ligne

AMIFOR

L'assurance AMIFOR

AMIFOR étant une Mutuelle d’assurance, on parle de cotisation, et non de prime d’assurance.

La cotisation est différente selon que l’assuré soit un propriétaire de droit privé, ou un propriétaire public.

Pour les propriétaires forestiers de droit privé (particuliers, sociétés) la cotisation de base est fixe, quels que soient l’essence, l’âge ou la structure du peuplement : 3,54 € / ha, avec un minimum de 30 € par dossier.

Pour les communes et autres propriétaires publics (Provinces, CPAS, fabriques d’Eglise, …) la cotisation de base est également fixe, mais réduite à 3,29 €/ha, car les propriétaires publics ne sont pas soumis à la taxe sur les assurances.

Police

Téléchargez la police d’assurance incendie et prenez connaissance des conditions générales.

Indemnisation

Les montants indemnisés en cas d’incendie sont fonction de l’essence, de l’âge et de la qualité du peuplement.

Réassurance

Pour les sinistres de grande ampleur, AMIFOR est réassurée auprès de QBE Re.



Mieux vaut prévenir que guérir…

Nos assurés

AMIFOR compte 900 membres, qui assurent au total 75.000 ha de forêts. Leurs profils sont très divers. Leurs points communs : ils sont propriétaires forestiers en Belgique et passionnés par leur forêt.

La plupart sont des propriétaires forestiers privés, assurant de petites parcelles (parfois de moins d’un hectare), ou de grands massifs (plus de 500 hectares) ; ils sont répartis sur toute la Belgique, avec bien sûr une majorité dans les provinces les plus forestières : Luxembourg, Liège et Namur.

Les propriétaires publics sont également bien représentés : il s’agit de communes, de provinces et de CPAS. Bref, AMIFOR est ouvert à tous types de propriétaires : privé ou public, grand ou petit, en forêt résineuse ou feuillue, …

Les forêts ont besoin de nous

AMIFOR en Chiffres

icons8-management-en-développement-commercial-100
0

Membres assurés

icons8-sapin-100
0 ha

Hectares de forêts

Mieux vaut prévenir que guérir…

Prévention

En cas de canicule (juin, juillet, août, …), ou de période de sécheresse (mars, avril, …), n’hésitez pas à afficher l’avertissement « Risque d’incendie » à l’entrée de votre forêt.

De même, lorsque vous accueillez une troupe scoute durant les vacances, ou acceptez le passage d’une randonnée dans votre forêt, distribuez aux participants le « Code du promeneur ». Les participants vous en seront reconnaissants et respecteront d’autant mieux le milieu forestier qu’ils traverseront.